Ville de Castelsarrasin

Vous êtes ici : Accueil /Tourisme et Loisirs > Ville fleurie > Embellissement de la ville

Embellissement de la ville

Location de plantes pour les salles Municipales

Un service de location de plantes est assuré pour les évènements éphémères, salons professionnels, réceptions... Nous assurons la logistique et la mise en place des décors.

Composition florales pour l'embellissement des bureaux Municipaux

Pour un accueil chaleureux dans nos bureaux municipaux, nous réalisons des compositions florales.

Embellissement des quartiers «J’aime mon quartier»

Les plantations d’arbres visent à restaurer la qualité d’un site ou son embellissement.
Les alignements ainsi créés augmentent le patrimoine arboricole et contribuent à son renouvellement.

Création de scuptures végétales

Nouvelles créations :

- rugbyman au Stade Alary
- violon à l’école municipale de musique.

Création d’un mur végétal et d'un jardin de curé à la médiathèque municipale

Création du jardin du gravil

Un grand espace situé en bas de ville, au rond-point du Gravil, a été entièrement aménagé avec : l’installation d’un système d’irrigation, la mise en place d’éléments visuels en bois et de mobilier urbain et bien sûr le fleurissement.

Cour de la Médiathèque Municipale

Aménagement de la cour intérieure

L’ensemble «Ecole de musique et Médiathèque municipales» situé à l’angle de la rue du Collège et du boulevard Marceau Faure, se trouve sur ce qui fût l’emplacement du premier hôpital de notre ville, fondé par le Roi Saint-Louis en 1243. En 1642, les Dominicaines chassées de Villemur par les protestants qui avaient détruit leur couvent, vinrent chercher refuge à Castelsarrasin, où la ville les installa dans les locaux de l’ancien hôpital Saint- Louis, qui venait d’être réuni et transféré à celui de Notre Dame d’Alem. Elles y demeurèrent jusqu’à la Révolution.

Ce couvent passa au fil des années entre différentes mains, pour être en 1825 acheté par la ville pour y créer le Collège de garçons. Les bâtiments furent remaniés et la chapelle supprimée. En septembre 1968, le collège Jean de Prades ouvrit ses portes et le Collège Saint-Louis fût fermé. Par la suite, la municipalité décida de transformer ces locaux pour y accueillir l’école de musique et la médiathèque. Début 2010, des travaux de rénovation de la cour intérieure de la médiathèque ainsi que du jardin arrière ont été entrepris.

Le Parc de Clairefont

Aux portes de la ville, sur près de 7 hectares, le Parc de Clairefont offre à tous les Castelsarrasinois, des plus jeunes aux plus anciens, un extraordinaire lieu d’activités et de détente. Tout a commencé à la fin des années 70, avec l’arrivée de l’autoroute à Castelsarrasin. Des discussions se sont engagées entre la Municipalité de l’époque et la Société d’Autoroutes sur l’emplacement de la gare de péage. Trois hypothèses avaient été examinées : au sud-est de la ville, à mi-chemin entre Castelsarrasin et Moissac, et la solution actuelle.
Cette dernière, si elle était plus intéressante pour la Société d’Autoroutes, avait soulevé pas mal d’oppositions de la part des habitants qui craignaient un apport de nuisances, sonores en particulier. Afin de les diminuer, la Société accepta d’acheter une propriété agricole sur laquelle elle s’engagea à aménager un espace vert qui serait cédé ensuite à la Ville.
Cet espace constituerait une zone tampon entre l’échangeur et les habitations du quartier de Cassenel.
Le Parc de Clairefont était né.
Les plantations furent effectuées par un pépiniériste agenais et les zones d’emprunts de matériaux, indispensables pour réaliser les remblais de l’autoroute, furent transformées en plan d’eau. Les techniciens de l’époque pensaient que, étant donné le caractère humide de la zone, le plan d’eau se remplirait tout seul. Malheureusement, il fallut vite se rendre à l’évidence et aller chercher de l’eau au canal pour assurer leur remplissage permanent.

Un aménagement progessif

Les travaux d’aménagement se sont poursuivis au fil des années pour aboutir, vingt ans après, au Parc que l’on connaît aujourd’hui. Courts de tennis et de paddle, parcours de santé, jeux pour les enfants, aire de pique-nique, maison de la pêche se sont ainsi construits petit à petit, tout en gardant au site son côté naturel. Le dernier aménagement concerne le fossé reliant les deux lacs dans lequel a été recréé le parcours d’une rivière, de la source à l’embouchure : rochers et courant rapide près de la source ; sable et lit largement étalé à la fin du parcours.

Pour tous les âges

Quelques minutes en voiture ou à vélo suffisent pour se rendre au Parc de Clairefont où un parking ombragé accueille les véhicules. Les amateurs de tennis peuvent utiliser les belles installations du club et, en particulier, ses courts en terre battue. On peut même pratiquer le paddle, un jeu de raquettes sur des terrains spécialement aménagés. Les sportifs profitent du cadre pour y faire leur jogging ou pour entretenir leur forme sur le parcours de santé. Les pêcheurs trouvent là deux plans d’eau poissonneux, gérés par la société de pêche, qui a installé son école de pêche ouverte à tous les jeunes désireux de se perfectionner dans ce sport. Les plus jeunes enfants se régalent des jeux de plein air installés à leur intention, pendant que les parents peuvent facilement les surveiller depuis les bancs, à l’ombre. Enfin, les simples promeneurs viennent à Clairefont pour la beauté du lieu et sa sérénité.

Hôtel de ville - 5, Place de la Liberté - BP 80 084 - 82103 Castelsarrasin Cédex - Tél: 05 63 32 75 00

Site généré avec le CMS UTOPIA développée par In-Cité Solution pour le CDG82 dans le cadre du PRAi