SITES REMARQUABLES

Eglise Saint-Sauveur

Inscrite sur la liste supplémentaire de l'inventaire général des Monuments Historiques.Mentionnée dès 961, l'église Saint-Sauveur est reconstruite en 1254, "d'une manière somptueuse ". Bâtie en briques, type même d'architecture du premier gothique avec nef et transept voûtés d'ogives et collatéraux couverts d'un berceau brisé roman. Clocher-tour de forme octogonale, à 2 étages séparés par un cordon extérieur. 32 fenêtres géminées et à plein cintre. Le mobilier des XVIIè et XVIIIè siècles classé Monument Historique, se compose de boiseries provenant de l’abbaye de Belleperche, acquises en janvier 1799 et d’autels et anges de marbre. Les vitraux sont signés et datés de Joseph Villiet, Louis Gesta et Henri Feur. L'église abrite les reliques du patron de la ville, Saint-Alpinien. Dans une vitrine au dos du maître autel ont été placées différentes pièces d'argent de vermeil ou de cuivre constituant la partie classée des objets de culte des églises de la ville.

Eglise Saint-Jean

Fondée par les Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, elle est mentionnée pour la première fois en 1216. Reconstruite au XVIè siècle. Bâtie en briques, d'un gothique lourd, se compose d'un choeur polygonal et d'une nef de trois travées avec collatéraux. Chaque face du clocher-tour est ajourée de quatre fenêtres en plein cintre. Le deuxième étage est surmonté d'une flèche hexagonale aux faces ajourées de petites ouvertures en forme de croix de Malte. Décoration intérieure, réalisée par Gaillard-Lala, peintre Tarn-et-Garonnais, en 1925. Intéressantes armoiries de personnages locaux.

Eglise Notre Dame d'Alem

Le premier titre attestant l'existence de cette chapelle date du 7 juin 1210. De tout temps la renommée de Notre Dame d'Alem fut grande. La chapelle a longtemps détourné vers elle les jacobites passant par Toulouse et Moissac.

L'hôtel de ville

Construction de l'architecte RIVET en 1824. Installation en 1853 des statues de Minerve et Cérès (sculptées par le toulousain PALAT), encadrant l'horloge éclairante (fabriquée par le grand horloger parisien LEPAUTE en 1847).

Ancien Monastère des Carmes

Clocher XVIè siècle, en briques, hexagonal à sa base et heptagonal dans ses deux étages supérieurs. Portail de l'église de la fin XIIIè siècle en plein cintre, encadré par un long arceau en ogives à trois boudins.