Aller au contenu principal

Ancien Collège

Un hôpital, un couvent, un collège de garçons : telles sont les affectations qu’a connues le site sur lequel se trouve actuellement l’ensemble formé par l’Ecole Municipale de Musique, la Médiathèque et le Point Information Jeunesse.


L’hôpital Saint-Louis

Au Moyen-Age, la ville comptait 5 hôpitaux.

• l’hôpital Saint-Louis, situé près la porte Saint-Louis
• l’hôpital de Notre Dame d’Alem situé près la porte Moissagaise, face à l’église Saint-Jean
• l’hôpital Saint-Jacques, situé près la porte Garonne, face à l’église Saint-Sauveur
• la maladrerie (hôpital des lépreux), situé hors les murs, dans le faubourg Saint-Jean
• l’hôpital des Arens, hors les murs, à Saint-Guilhem (cessa de fonctionner au XVIème siècle)

En 1561, par ordonnance du roi, les 4 hôpitaux encore en exercice sont réunis en un seul : celui de Notre Dame d’Alem.
Désormais vacants, les locaux de l’hôpital permettent de loger provisoirement les frères Capucins, arrivés en ville en 1602,  jusqu’à leur installation Porte d’Agre (actuelle Place des Belges).

 

Le couvent des Dominicaines

A leur tour, le 15 janvier 1603, les Sœurs Dominicaines, chassées de Villemur par les protestants, cherchent refuge à Castelsarrasin. Elles s’installent dans l’ancien hôpital Saint-Louis puis en deviennent propriétaires vers 1613. En un siècle, elles doublent leur emprise foncière, grâce à l’acquisition de maisons et jardins contigus.

En 1791, le couvent, qui compte 19 religieuses, est déclaré bien national.

 

Le collège de garçons

En 1829, la commune acquiert l’ancien couvent afin d’y installer un collège de garçons et une école primaire en 1832. L’augmentation des effectifs entraîne la construction du corps de bâtiment donnant sur le boulevard en 1885.

Près de cent ans plus tard, suite à la construction de la cité scolaire Jean de Prades (collège en 1968 et lycée en 1975) l’établissement est aussitôt reconverti en Ecole de Musique.

Un Point Information Jeunesse voit le jour en 1996 puis une médiathèque en 2000.

Ci-contre "Le collège de garçons en 1900"