Aller au contenu principal

VILLES ET VILLAGES FLEURIES : un label en mouvement

Grâce au label "Villes et Villages Fleuris", la qualité de vie des communes devient meilleure. L'environnement urbain, esthétique, écologique, sanitaire et naturel améliore les conditions de vie des habitants de la cité.

Ce label reconnaît tout village qui améliore l'image et l'accueil, qui développe l'économie locale, qui favorise la cohésion sociale et qui agit en faveur de l'écologie.

Ce label "Villes et Villages Fleuris" connu et authentique est gage d'une qualité de vie dans les communes. Par le fleurissement, le végétal et le paysage, ce label valorise la qualité de vie et l'attractivité des communes.

HISTORIQUE

Trois fleurs ! Ce petit pictogramme que l’on retrouve aux entrées de ville peut paraître anodin. Pourtant, il résulte d’années de travail d’hommes et de femmes du service des espaces verts et d’une forte volonté des élus, jamais démentie au fil des années.

En effet, seules 26 communes de Midi-Pyrénées sont détentrices de ce label tant convoité, dont 6 en Tarn-et-Garonne. Certes magnifiquement fleuris, il s’agit souvent de petits villages plus faciles à embellir qu’une ville de la taille de Castelsarrasin.

C’est dans les années 50, lors de la municipalité menée par Adrien Alary, que fut créé le service des espaces verts.

Bien modeste durant les premières années, il s’étoffa peu à peu et comptait 6 personnes en 1975.

Au fil des années, le nombre d’espaces verts a considérablement augmenté et le service a suivi cette progression. Sous l’autorité de Thierry Costes, adjoint au Maire en charge de l’agriculture, il est dirigé par Christian Dirat et occupe aujourd’hui 14 personnes.

En 1976, la municipalité décida la réfection des serres municipales, toujours situées rue du 8 mai 1945.

Il était en effet indispensable de produire directement les fleurs et les plantes nécessaires aux espaces verts de la ville.

Sous 550 m2 de serres, auxquelles il faut ajouter tunnels et autres coffres, le personnel sème et cultive chaque année les fleurs que vous pouvez admirer dans les jardins de la ville.

La plus belle époque pour visiter les serres est la deuxième quinzaine d’avril, quand tout est déjà fleuri et pas encore en terre dans les jardins.

Dans les serres municipales, poussent chaque année près de 60 000 fleurs qui seront ensuite replantées dans les jardins ou serviront pour les décorations florales. Le service des espaces verts réalise en effet une cinquantaine de décorations de salles pour diverses manifestations municipales ou associatives. Côté jardin, il faut entretenir 4 hectares, plus les 7 hectares du Parc de Clairefond et 7 autres hectares d’espaces verts non-aménagés. Tout au long des rues et des allées, il faut tailler plus de 1 000 platanes, érables ou autres muriers ainsi que 1 500 m de haies.

Heureusement, l’arrosage est partoutautomatique et effectué avec l’eau du canal pour tous les espaces verts se trouvant à proximité. Puisque nous parlons du canal, l’entretien des berges entre l’écluse de Prades et celle de l’Usine est effectué par les services municipaux (voirie et espaces verts).

La récompense de tout ce travail est venue au fil des années : après avoir obtenu la «1ère fleur», Castelsarrasin a gagné la 2ème en 1993 et on lui a décernée la 3ème en 1996. 

Lorsqu’il passe, le jury régional visite la ville au début de l’été. Il examine soigneusement le fleurissement bien sûr, mais aussi le cadre de vie général et la propreté. Il rend ensuite son verdict, souvent attendu avec angoisse car il est plus facile de perdre une fleur que d’en gagner une. Quant à la 4ème fleur, récompense suprême, détenue par une seule ville dans la région, on n’y songe pas encore. Compte tenu du nombre d’habitants et des moyens mis en oeuvre, Castelsarrasin se situe dans une moyenne haute. Pour l’instant, il faut patiemment travailler, entretenir, soigner... Un vrai travail de jardinier !

Panorama des variétés

  • Agastache mexicana blue, Ageratum blue eyes, Agératum haut white, Agératum horizon bleu, Agératum versigng, Alternanthéra rouge, Ammi visnaga
  • Begonia hyd dragon wing scarl , Begonia pendula illumination abricot, Begonia pendula illumination orange, Bidens compracte golden star, Canne à sucre pourpre
  • Canne à sucre pourpre, Cardon plein interne, Celeri pemcel, Celesie spicata flamingo pourpre, Choux noir de toscane, Cinéraire maritime silver dust, Cléome sparkler F1 rose, Clorophytum vitatum, Coleus bouture, Coleus malibu apricot, Coleus wizard mélange, Colocasia black magic, Coreopsis early sunrise jaune, Cuféa, Cupheallavea torpedo
  • Dichondra silver falls, Dipladenia...en savoir plus

Cliquer sur les images pour en savoir plus